Groupement d'Etudes et de Développement Viticole de l'Aisne
LEGTA
02650 Crézancy
03.23.71.93.18

 
 
Nos Partenaires

Les Ravageurs

Pyrale (Sparganothis pilleriana)

C'est un ravageur secondaire. On la retrouve en début de campagne. Les larves sont verdâtres à tête noire et mesurent de 1 à 10mm selon leur stade.
Elles remontent lentement jusqu'aux feuilles en développement pour se loger au creux de celles-ci en y tissant leur nid. Afin de les débusquer, il faut ouvrir les feuilles les plus proches de l'apex et bien ouvrir l'oeil: pas évident de les voir lorqu'elles sont toutes petites! C'est d'autant plus difficile sur Pinot Meunier et Pinot Noir, en raison du duvet blanc qui leur permet de se cacher. Avec l'avancement de la phénologie, les larves plus agées peuvent descendre se loger dans les inflorescences pour faire leur chrysalide. 
?Vous trouvez une larve mais n'êtes pas sur qu'il s'agisse de pyrale? Voici un test facile pour la reconnaître : touchez la. Si elle se déplace à reculons, c'est une pyrale!
Tordeuses de la grappe : Cochylis (Eupoecilia ambiguella) et Eudémis (Lobesia botrana)
 
De la famille des lépidoptères, ce papillon du vignoble se développe sur 2 à 3 générations pendant la période estivale. La première génération pond ses oeufs sur les boutons floraux. Après éclosion, les larves trouvent refuge à l'intérieur des boutons floraux puis agglomèrent plusieurs d'entre eux en glomérule où elles se développent et forment leur chrysalide. Cela occasionne des dégâts sur les inflorescences et diminue le potentiel de récolte.
 
La deuxième génération pond ses oeufs sur jeunes baies, les larves se développant à l'intérieur des fruits altérant ainsi la qualité des raisins. 
 
Cochylis ou Eudémis? Comment les reconnaître?
 
Visionnez le diaporama pour vous faire l'oeil!
Les mange bourgeons
 
Ces ravageurs de début de campagne s'observent dès de gonflement du bourgeon et jusqu'au stade "pointe verte". Les boarmies s'attaquent aux bourgeons en les évidant par le côté, alors que les chenilles de noctuelles le font par le dessus. On parle d'ailleurs d'évidement en "oeuf à la coque".

Les deux types de prédateurs n'ont pas le même comportement de prédation. Les boarmies se nourrissent le jour alors que les noctuelles attaquent en début de nuit. 
Le gribouri ou écrivain (Bromius obscurus)
 
Ce petit ravageur secondaire de la vigne (5mm) s'attaque à la vigne en faisant des incisions linéaires sur les feuilles mais aussi parfois sur baies. Ces dégâts restent cependant très léger et la vigne cicatrise aisément par la suite.
  
 
 
 
Cochenilles
 
Ces insectes se nourrissent de la sève de la vigne et se déplacent lentement en remontant progressivement. On peut rencontrer plusieurs espèces au vignoble. Leur salive permet de transmettre des virus et notamment celui de l'enroulement.
Cependant, les cochenilles restent des ravageurs secondaire de la vigne. 
 
Cicadelle verte  ou cicadelle des grillures (Empoasca vitis)
 
La cicadelle des grillures est un ravageur secondaire de la vigne. Son impact est visible sur les feuilles. En effet, cet insecte piqueur suceur se nourrit en piquant le limbe. Il en résulte une coloration particulière en petits carrés (délimités par les nervures), le plus souvent sur l'extérieur des feuilles. Ce faciès de "mosaïque est caractéristique des cicadelles verte et permet d'éviter la confusion avec de l'enroulement ou encore une carence en magnésium (Mg). Sur cépages blancs, les symptômes sont de couleur vert clair ou jaune tandis qu'une coloration rouge à rose est visible sur cépages noirs. 
Les larves se déplacent sous les feuilles où elles cherchent l'ombre et la fraîcheur. Blanches, vertes, ou roses, on les reconnaît grâce à leur déplacement en crabe rapide. Elles zigzaguent à l'état larvaire et se déplacent en sautant à l'état adulte. 
Charançon
 
Les charançons se retrouvent au vignoble mais ne représentent pas de grande menace pour le développement de la vigne. En effet, ils rongent les bourgeons du stade "bourgeon dans le coton" à "pointe verte". Cela déforme les feuilles qui se développent par la suite mais n'a aucun impact sur la croissance de la vigne. 

Partenaires    Contact    Mentions légales     Plan du site 

 Visiteurs